Le système de plomberie dans une habitation consiste à l’acheminement de l’eau. Le plombier doit avoir certaines connaissances et compétences, et la soudure en fait partie, car il faut assembler des tuyaux en cuivre raccordant les machines ou les installations sanitaires. Ce domaine est essentiel pour que le plombier puisse modifier ou réparer une canalisation qui fuit.

La plomberie et la soudure

souderUn plombier doit posséder différentes compétences pour mener à bien son métier. Bien évidemment, il doit pouvoir assurer l’installation, la rénovation et la réparation des canalisations, des tuyauteries et des réseaux d’eau dans une maison, mais ça ne suffit pas. Un bon plombier doit également savoir dessiner des plans et lire les plans créés par l’architecte pour la mise en place du système de plomberie. Dans le même volet, il doit connaître les normes en vigueur dans le secteur du bâtiment et de la plomberie. Mais il faut aussi qu’il possède des notions de base en électricité et en travaux de maçonnerie. Notons encore qu’il doit savoir souder. Il doit suivre des cours supplémentaires pour bien maîtriser la soudure. C’est essentiel pour relier entre eux les tuyaux de cuivre acheminant l’eau et le gaz. D’ailleurs, lors de ses interventions, le plombier paris 16 eme amène des équipements de soudure comme une lime, une scie à métaux, un abrasif, un décapant, du chalumeau, une baguette de soudure, des gants, des lunettes de sécurité…

Les différents types de soudures en plomberie

Dans le domaine de la plomberie, il n’est pas rare que le plombier doive réunir des tubes entre eux, et la manière la plus discrète, la plus pérenne et la plus économique est de souder un raccord au cuivre ou à l’étain. La soudure à l’étain utilise un chalumeau mono-gaz ou une lampe à gaz. L’avantage avec ces matériels, c’est qu’ils sont simples et rapides à utiliser, ils ne nécessitent pas de connaissances en particulier. L’objectif est de faire pénétrer de l’étain entre le tube de cuivre et le raccord afin de réunir les 2 pièces et d’assurer l’étanchéité du montage. Pour la soudure au cuivre, il faut le faire avec un poste bi-gaz. Le plombier doit bien doser le débit de chaque bouteille afin d’avoir la température de fusion. Ce travail est plus délicat, et il ne se maîtrise bien qu’avec de l’expérience. La soudure des tuyaux en cuivre se passe par un brasage, ça consiste à embouter 2 tuyaux et à les souder avec de l’étain. Pour les tuyaux transportant l’eau froide, il s’agit de brasage tendre, et pour les tuyaux acheminant le gaz, on parle de brasage fort. La température pour le brasage tendre ne doit pas dépasser les 400° et entre 600 et 800° pour le brasage fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.