Préparer et consommer un repas énergétique et agréable ne sont pas toujours évidents pour les personnes âgées. La perte d’appétit, la solitude et les soucis de mobilité sont autant de causes qui ne permettent pas de se nourrir correctement. Des études estiment d’ailleurs les personnes âgées souffrant de carences de 30 à 50 %. Pour les aider à manger de manière équilibrée, il existe un service d’aide à la prise de repas à domicile, effectué par une auxiliaire de vie. Cet article vous indique tout ce qu’il faut savoir sur l'aide au repas personne âgée.

Quelle est l’importance des aides au repas à domicile ?

L’auxiliaire de vie est un professionnel qui vérifie la facilité de prise des repas du senior. Pour ce faire, ils doivent être pré coupés en morceaux ou sous forme de purée pour prévenir les risques de fausses routes. Au cas où la personne âgée avale de la nourriture de travers, l’auxiliaire est également en mesure d’employer les bonnes méthodes pour venir à son secours. Ces assistants ont reçu une formation aux gestes de premier secours pour réagir dans ces cas. Il s’agit d’un critère important pour le recrutement d’un professionnel de services d'aide au repas personne âgée.

De plus, l’isolement social est un paramètre qui conduit souvent à une perte d'appétit. Les personnes âgées vivant seules sont moins enthousiastes pour prendre leur repas. Ainsi, la présence d’une aide à domicile leur permet de retrouver l’appétit et donc de s’alimenter plus correctement.

A qui est destiné l’aide au repas à domicile ?

Ce service est recommandé à toutes les personnes âgées avec une capacité physique réduite qui leur empêche d’effectuer ou de coordonner des mouvements relatifs à la prise de repas. Il existe également des cas particuliers prise en charge comme les seniors atteints de troubles neurodégénérative (cas d’Alzheimer).

On note chez certains seniors un trouble du comportement alimentaire : refus de manger des aliments riches par exemple. Ce qui est généralement dû à des difficultés physiques telles que les problèmes de mastication. L’auxiliaire doit pour cela connaître les raisons exactes de cette perte d’appétit pour y apporter une solution adéquate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.