Le plombier, c’est l’expert dans le secteur des installations sanitaires. Installer la plomberie, la robinetterie, le sanitaire, le chauffage… toutes ces charges lui reviennent. Par ailleurs, l’essor des énergies renouvelables et l’évolution des technologies ont fait que le métier connaît une nouvelle dimension, et le plombier doit s’adapter aux évolutions de nouvelles techniques.

Le plombier Paris 3 occupe ainsi aujourd’hui un rôle préférentiel dans le secteur du BTP, à un tel point que le métier devient l’un des plus recherchés dans ce domaine. Mais comment embaucher un apprenti plombier ? Quelles sont les conditions requises ?

L’embauche d’un apprenti présente de nombreux avantages autant pour l’apprenti lui-même que l’entreprise

plombier
Crédits : Twenty20

Le contrat d’apprentissage est une alternative de recrutement fort appréciée dans le domaine de la plomberie. Former de jeunes apprentis à l’entretien et à la réparation et lui enseigner des garanties d’installation répondant aux normes est une formation en condition réelle pour l’apprenti. Dans le secteur du bâtiment, l’apprentissage représente la voie royale. En effet, il s’agit du meilleur moyen pour apprendre un métier, celui du plombier donc ici. Pour l’entreprise, il s’agit de transmettre son savoir-faire, et c’est aussi une opportunité, avec à la clé l’embauche d’un personnel directement opérationnel. Pour une entreprise de plomberie, embaucher un apprenti présente alors certains avantages. Néanmoins, il faut que toutes les conditions soient réunies.

Les conditions d’embauche d’un apprenti

Avant tout, l’apprenti doit être âgé de 16 à 25 ans en suivant en parallèle une formation qualifiante. Toutefois, les demandeurs d’emploi ayant au minimum 26 ans peuvent aussi prétendre à un contrat d’apprentissage ainsi que les bénéficiaires du RSA, ASS, AAH ou CUI. L’entreprise, pour sa part, doit être en mesure de former de l’apprenti de manière satisfaisante. Cela implique nécessairement que le maître d’apprentissage répond aux exigences de l’article R.117-13 du Code du travail. Ce dernier stipule que le maître d’apprentissage doit justifier d’un diplôme au moins équivalent à celui préparé par l’apprenti et d’une expérience professionnelle de 5 ans minimum, en lien donc avec l’activité de plomberie. Et parce qu’il va jouer le rôle d’encadrement, il doit disposer de qualités pédagogiques afin de contribuer pleinement à la formation professionnelle de l’apprenti.

L’embauche s’effectue généralement pendant la période estivale, mais dépend des dates de rentrée scolaire dans les Centres de Formation d’Apprentis (CFA). Il est possible de faire démarrer un contrat d’apprentissage 3 mois avant la rentrée. Le nombre d’apprentis par maître d’apprentissage dans un même établissement est fixé à deux. Et en dernier et pas le moindre, il faut obligatoirement déclarer l’apprenti. Le contrat d’apprentissage doit être transmis à la Chambre consulaire (chambre de métiers, de commerce et d’agriculture) ou au Conseil Régional.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.